Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par ANDRE

The Volunteered Slaves au Café de la Danse le jeudi 11 mai / CHANSON MUSIQUE / ACTUALITE

The Volunteered Slaves

Nouvel album Ripcord

Sortie le 14/04 chez Cristal Groupe / Pias

En concert le 11 mai au Café de la Danse

 

Cinq ans après l'album The Day After qui n’hésitait pas à dynamiter le fameux Rock it d’Herbie Hancock, revoici The Volunteered Slaves, ce collectif de musiciens surdoués, qui revient avec un nouvel album. Intitulé Ripcord, il nous fait planer à bonne distance du sol et nous révèle que les déjà cultes Volunteered Slaves, entendent maintenant des voix.

Le collectif poursuit son entreprise de décloisonnement des genres, et du jazz en particulier, en le frottant aux musiques pop, afro et électro, avec un net virage vocal qui impose les chants de quatre jeunes chanteuses hip hop ou du slammeur Allonymous. De ce voyage, The Volunteered Slaves rapportent des versions spatiales d'Us and them des Pink Floyd, de God only knows des Beach Boys ou encore de Video Killed the Radio Star des Buggles. Ripcord nous fait d'un bout à l'autre planer très haut. On décolle avec le premier extrait : Kahina et son clip qui nous entraine dans le désert.

 

 

 

 

« Ripcord » : The Volunteered Slaves entendent des voix.

The Volunteered Slaves
est un collectif de musiciens, venus d’ici et surtout d’ailleurs, à la recherche d’une musique qui nous mélange et mélange les styles, les cultures, les générations, les genres…

Pour leur nouvel opus, le groupe poursuit son entreprise de " décloisonnement ", au gré de ses rencontres. N'hésitant pas à colorer hier son jazz de funk et de disco, il cultive aujourd'hui ses racines Afro avec 4 jeunes chanteuses Hip-Hop (Indy Eka, Mafé, Kiala Ogawa et Raphaela Cupidin) et le slameur Allonymous. L'électro n'est pas loin avec les ondes analogiques du Moog d’Emmanuel Duprey ou du vocodeur de l'organiste Emmanuel Bex, guest de l’album.

D’un titre à l’autre, on suit les pérégrinations d’une troupe nomade. « Kahina » nous embarque aux côtés de la 1ère guerrière berbère et féministe, « Watersplash » dans l’écume d’un couple en déroute, « The Gambler » dans les vapeurs d’un joueur illuminé et « Osun » dans les incantations d’un prêche créole.
Pérégrination toujours, le groupe revisite les titres mythiques de sa culture pop avec « Us and them » des Pink Floyd, « God only knows » des Beach Boys ou encore « Video Killed the Radio Star » des Buggles.

Pour ce nouvel album, le groupe The Volunteered Slaves entend des voix et nous invite à planer à bonne distance du sol. D'où son titre « Ripcord ».

 

Site officiel

Facebook 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article