Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par ANDRE

Part-Time Friends, nouveau single Here We Are en Vo // Campagne Citroën / CHANSON / ACTUALITE
Part-Time Friends
extrait de l'album Fingers Crossed
Disponible chez Un Plan Simple /
Sony Music
Les Part-Time Friends reviennent avec leur nouveau single Here We Are, en VO, c'est à dire dans une version anglaise différente de celle de leur premier album Fingers Crossed. Les Part-Time Friends ont sorti leur premier album Fingers Crossed au printemps dernier après la parution de singles pop parfaits comme Art Counter, Home ou Summertime Burns.
A 30 et 28 ans, Pauline et Florent séduisent par leurs évidentes qualités d'artisans de la pop : impeccables ritournelles, couplets enivrants, leur signature est autant vocale que mélodique. Ces deux-là se sont rencontrés sur les bancs d’une école aixoise : sept ans plus tard, ils posent avec ce premier album Fingers Crossed les bases de mélodies très personnelles, ludiques et toujours saillantes. On les écoute bouche bée avec Here We Are en version anglaise, également choisi par Citroën pour assurer sa campagne publicitaire.
C'est un rayon de soleil sur une pop qui voit loin, au-delà des clivages et des effets de manche. A 29 et 27 ans, Pauline et Florent ont tout compris à l'art de tisser d'impeccables ritournelles, d'assembler couplets qui rebondissent et refrains qui font mouche. Ces deux-là se sont rencontrés sur les bancs d’une école aixoise : sept ans plus tard, ils posent avec ce premier album Fingers Crossed les bases de mélodies très personnelles, ludiques et toujours saillantes.
 
Autodidactes complets, Florent et Pauline ont un rapport intuitif aux harmonies. De leurs pop songs franches et directes, ils ont un fait un canevas sur lequel broder leur ressenti. « Ce sont des petits pansements à l’âme, concèdent-ils en choeur. Nos textes parlent d’amour, de blessures, de nos espoirs, de nos peurs… tous ces sujets profonds qui comptent, et qu’on essaye d’exprimer avec des mots simples – à commencer par notre amitié, très forte, mais aussi parfois conflictuelle.» A l’instar des
formations qui les fascinent, des Libertines à Oasis, leur amitié aura connu des hauts et des bas, ses pics et ses débats. De cette relation aussi intime qu’à une époque houleuse, ils ont tiré leur nom de scène : Part-Time Friends, «parce que par moments, on ne peut pas faire autrement que de s’écharper, même si au final, le groupe prend le pas sur tout.» Au chapitre de leurs artistes de chevet, ils citent aussi The Smiths, Girls, Bill Ryder Jones ou les Arctic Monkeys de la B.O. de Submarine, dont on savourera la divine influence sur “Home”, leur premier single extrait de Fingers Crossed. Dans le respect d’une tradition british en diable, ce premier opus a été enregistré au Pays de Galles, à Monmouth.
 
Affaire de vrais parti-pris artistiques comme de fantasmes musicaux, Fingers Crossed évoque tour à tour l’impeccable simplicité de Christopher Owens, les grands espaces contemplatifs et le rêve américains, (sur le très tubesque “Here We Are”), le Hollywood du cinéma fifties (“Johnny Johnny”) ou la pop ensoleillée et hautement addictive des Français de Granville, avec lesquels les Part-Time Friends ont également enregistré un duo (“La Mer et l’Alaska”), «parce qu’on aime leur façon d’écrire, leur simplicité. Leurs mélodies sont humaines, hyper ciselées, elles font du bien – c’est un point qu’on espère avoir en commun. Notre rencontre, en tout cas, a été marquante.»
 
Tour à tour aérienne (“Art Counter”), acoustique et abrasive (“Keep On Walking”), exotique et légère (grâce aux trompettes mariachi de “The Stain”) ou immédiate et sans contrainte (l’inaugural “Don’t Give Up”), la petite musique de Part-Time Friends met en lumière un groupe qui a plus d’une facette et d’une corde à son arc, et à qui on prédit déjà un brillant avenir. Fingers Crossed : tous les espoirs sont permis.
 
 

Commenter cet article