Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LES PORTRAITS IMPRESSIONNISTES / MUSEE DES BEAUX-ARTS / ROUEN

 

Albert Bartholomé, Dans la serre, vers 1881, huile sur toile, 233 x 142 cm, Musée d’Orsay

 

Non seulement le tableau est très beau par sa finesse, la douceur des traits du modèle, la lumière diffuse qui berce la composition mais ce qui est vraiment inédit, c’est de voir le véritable vêtement à côté. C’est très émouvant de voir la poétique de la peinture s’incarner dans cette robe. L’histoire dit que le peintre a conservé religieusement cette toilette depuis le portrait de sa femme avant d’en faire don à un musée. On trouve dans cette association robe / tableau le fil rouge de l’exposition ; le ton est donné.

CAILLEBOTTE. DANS UN CAFE

CAILLEBOTTE. DANS UN CAFE

LES PORTRAITS IMPRESSIONNISTES / MUSEE DES BEAUX-ARTS / ROUEN

Les impressionnistes font leur grand retour en Normandie, samedi 16 avril 2016, avec le lancement du festival Normandie Impressionniste, à découvrir partout dans la région, jusqu’au 26 septembre 2016. Thème de cette 3e édition : le portrait. À Rouen (Seine-Maritime), l’exposition phare, au musée des Beaux-arts, s’intitule Scènes de la vie impressionniste. Sylvain Amic, le directeur de la Réunion des musées métropolitains, le regroupement des musées de la Métropole Rouen Normandie, nous la présente.

Sylvain Amic, comment l’exposition de Rouen est-elle née, et comment s’intègre-t-elle dans cette nouvelle édition de Normandie Impressionniste ?
En fait, c’est nous qui avons proposé ce thème du portrait dans le mouvement impressionniste. Ce thème est neuf, il n’y a jamais eu de telle exposition organisée. Mais on se rend compte que, par rapport aux peintures de paysages, les habitudes des impressionnistes sont les mêmes. Ils appliquent les mêmes méthodes et sont tout autant modernes.

Justement, comment décrire cette modernité ?
Comme pour les paysages, qui montraient pour la première fois des trains, des usines, les impressionnistes donnent une image de leur monde, le monde contemporain, qui nous parle encore. Ils ont peint des sujets jamais montrés, ils ont pénétré dans les intérieurs des foyers, des cafés, entraîné leurs proches dans leur aventure artistique. Ils décrivent des scènes de la vie moderne : montrer l’allaitement dans la sphère privée, c’était nouveau, car jusqu’alors, c’était le rôle des nourrices ; voir un enfant en train d’écrire, cela renvoie aux lois sur l’éducation décidées à l’époque ; ou encore, la présence d’adolescent, absent des représentations, auparavant. Quand Claude Monet peint une famille recomposée, c’est nouveau. Les impressionnistes nous ont livré des reportages de leurs vies et leur société.

Ils s’insèrent également dans un univers économique en pleine mutation…
Ils ont inauguré un système, de relation entre les artistes, les marchands et les critiques. Ce système prend le relais de l’ancien, basé sur la toute puissance de l’État. Ils ont inventé des stratégies modernes, toujours en cours.

Comment a été conçue et comment se présente l’exposition ?
130 œuvres ont été réunies, des chef-d’œuvres en provenance des plus grands musées du monde, aux États-Unis et en Europe. C’est le fruit d’un travail intensif de deux ans, et de l’entretien d’un réseau riche de partenaires, au quotidien. La scénographie, signée Loretta Gaitis, est soignée. L’idée : proposer autre chose qu’un enchaînement d’œuvres, raconter une histoire, à travers une succession de 11 salles thématiques. Il y a les tableaux, mais aussi des sculptures et des correspondances, qui font pénétrer le visiteur dans l’intimité des personnages. Le grand public apprendra des choses sur la vie des impressionnistes, se plongera dans les destins d’anonymes.

  • Infos pratiques :
    Scènes de la vie impressionniste, à partir de samedi 16 avril, jusqu’au 26 septembre 2016, au Musée des Beaux-arts de Rouen (Seine-Maritime), esplanade Marcel-Duchamp. Accès handicapés : 26 bis, rue Jean-Lecanuet
    Tarif plein 11 euros, réduit 8 euros. De 10h à 18h. Fermé le mardi
JULIE MANET PAR RENOIR

JULIE MANET PAR RENOIR

Published by ANDRE - ARTS PLASTIQUES, PEINTURE, ACTUALITES, CULTURE

commentaires

BIEN LE BONJOUR D'ANDRE

BIEN LE BONJOUR D'ANDRE

"un retraité qui prend le temps d'écouter et d'analyser tout ce qui fait notre quotidien... qui prend aussi le temps d'écrire... qui adore chiner... et qui adore les gravures anciennes... Un retraité qui aime vous transmettre ce qu'il aime, au hasard de ses souvenirs et de ses découvertes. "

Pages

Articles récents

Hébergé par Overblog