Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
SORJ CHALANDON / ECRIVAIN / JOURNALISTE DE GUERRE / LITTERATURE

Sorj Chalandon

 

Nationalité : France
Né(e) le : 16/05/1952

Biographie :

Sorj Chalandon est un journaliste et écrivain français.

Il a été grand reporter puis rédacteur en chef adjoint au quotidien Libération de 1974 à février 2007. Durant cette période il remporte le Prix Albert-Londres (1988) pour ses reportages sur l'Irlande du Nord et sur le procès de Klaus Barbie.

Depuis, il est devenu un auteur reconnu grâce notamment à "Une promesse" en 2006 Prix Médicis, "Mon traitre" en 2008 Prix Joseph Kessel notamment et en 2011 "Retour à Killibegs" couronné par le Grand Prix du roman de l'Académie Française.

De 2008 à 2012, Sorj Chalandon fut le parrain du Festival du Premier Roman de Laval, organisé par Lecture en Tête. Depuis 2013 Il est le Président du Jury du Prix Littéraire du Deuxième Roman.

En 2010, Sorj Chalandon, apparaît en dernière partie du film documentaire de Jean-Paul Mari "Sans blessures apparentes.

Le 14 novembre 2013 à Rennes, le prix Goncourt des lycéens lui est attribué pour "Le Quatrième Mur".

SORJ CHALANDON / ECRIVAIN / JOURNALISTE DE GUERRE / LITTERATURE

Quelques extraits de l'oeuvre de Sorj Chalandon

 

Mon traître de Sorj Chalandon

 

"Personne ne naît tout à fait salaud, petit Français. Le salaud, c'est parfois un gars formidable qui renonce."
 

Le quatrième mur de Sorj Chalandon

 

"Un médecin m’avait expliqué que la trêve charriait l’inquiétude. Les hommes s’endormaient au son du canon. Le vacarme devenait la norme. Lorsqu’il cessait, les nuits étaient blanches."
 

Le quatrième mur de Sorj Chalandon

 

"La plainte du vent était revenue. Le souffle de la mer. Le vieux Palestinien s’est retourné sur le flanc, coude à terre et la joue dans la main. Il m’a observé. J’ai secoué la tête. Non, je ne pleurais pas. Je n’avais plus de larmes. Il m’a dit qu’il fallait en garder un peu pour la vie. Que j’avais droit à la peur, à la colère, à la tristesse.
(...) Sous sa moustache usée, il avait les lèvres ouvertes. J’ai cru qu’il allait m’embrasser. Il m’a observé. Il cherchait quelque chose de moi. Il est devenu grave.
— Tu as croisé la mort, mais tu n’as pas tué, a murmuré le vieil homme.
Je crois qu’il était soulagé. Il a allumé une cigarette, s’est assis sur ses talons. Puis il s’est tu, regardant la lumière fragile du dehors.
Et je n’ai pas osé lui dire qu’il se trompait."
 

Mon traître de Sorj Chalandon

 

"Pourquoi as-tu fait ça, Tyrone Meehan? Pourquoi fait-on ça, Tyrone Meehan? Qu'est-ce qui se brise en nous? Dis-le-moi, Tyrone Meehan. Il vient d'où, ce poison? De la tête? Du cœur? Du ventre? C'est une bataille ou un renoncement? C'est quoi, trahir, Tyrone Meehan? Ca fait mal? Ca fait du bien? Ca pourrait arriver à n'importe qui? (...)On croit qu'on va tenir, on le dit, on vit avec cette certitude et quelque chose arrive à l'âme qui est plus fort que tout? Et après? Comment fait-on après, lorsqu'on est traître, pour effleurer la peau des autres? Celle de ta femme, de ton fils, de tes amis, de tes camarades, des vieilles dames qui t'applaudissent sous la pluie quand tu honores la République.
On fait comment pour embrasser la joue d'un trahi? Ca fait quoi, Tyrone Meehan, de tenir une épaule devant un lac noir, de serrer la main que l'on trompe, de vendre l'amitié,
l'amour, l'espoir et le respect?
(...)

Et notre amitié? Un traitre est-il traitre tout le temps? La nuit? Le jour? Et quand il mange? Quand il rit? Quand il cligne de l'œil? On est traitre aussi quand on respire? Lorsqu'on regarde un soleil couchant? Lorsqu'on passe la porte d'une église? Lorsqu'on salue quelqu'un dans la rue? Lorsqu'on dit qu'il va pleuvoir en regardant le ciel? On est traitre quand on remonte le col de sa veste pour avoir moins froid?"

Published by ANDRE - LITTERATURE, LIVRES, HISTOIRE

commentaires

manou 19/06/2015 08:37

Moi aussi j'aime lire Sorj Chalandon et ses romans sont magnifiques. J'ai en plus de "Mon traître" et du roman primé par le Goncourt des lycéens "Le quatrième mur" lu récemment "Retour à Killybegs" qui a reçu le Grand prix du roman de l'Académie française en 2011.
Merci pour ton blog très intéressant
Manou

andré 21/06/2015 08:10

Sorj Chalandon est d'une grande humanité, cela fait du bien.
Cordialement

BIEN LE BONJOUR D'ANDRE

BIEN LE BONJOUR D'ANDRE

"un retraité qui prend le temps d'écouter et d'analyser tout ce qui fait notre quotidien... qui prend aussi le temps d'écrire... qui adore chiner... et qui adore les gravures anciennes... Un retraité qui aime vous transmettre ce qu'il aime, au hasard de ses souvenirs et de ses découvertes. "

Pages

Articles récents

Hébergé par Overblog