Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LANGUE FRANCAISE / PARTICULARITES / CULTURE

La langue française

 

Quelques particularités de la langue française

 

• Le plus long mot palindrome de la langue française est ressasser

 

C’est-à-dire qu’il se lit dans les deux sens.

 

Institutionnalisation est le plus long lipogramme en « e ».

C’est-à-dire qu’il ne comporte aucun « e ».

• L’anagramme guérison est soigneur c’est-à-dire que le mot comprend les mêmes lettres.

Endolori est l’anagramme de son antonyme indolore, ce qui est paradoxal.

 

Squelette est le seul mot masculin qui se finit en «ette ».

 

•  est le seul mot contenant un « u » avec un accent grave. Il a aussi une touche de clavier à lui tout seul !

 

• Le mot simple ne rime avec aucun autre mot.

Tout comme triomphequatorzequinzepauvremeurtremonstrebelge, goinfre ou larve.

Ne cherchez pas, des poètes s’y sont usés.

 

Délice, amour et orgue ont la particularité d’être de genre masculin et deviennent féminin à la forme plurielle.

 

Oiseaux est, avec 7 lettres, le plus long mot dont on ne prononce aucune des lettres : [o], [i], [s], [e], [a], [u], [x].

Oiseau est aussi le plus petit mot de langue française contenant toutes les voyelles.

Quelques difficultés de la langue française

 

Après les particularités, les difficultés ! Voici une suite de mots ou d’expression à manipuler avec prudence :

 

à faire et affaire

à faire = avoir un travail à faire, avoir fort à faire.

affaire = avoir affaire à forte partie, tu vas avoir affaire à moi !

 

à l’attention de et à l’intention de

à l’attention de = mention utilisée en tête d’une lettre, pour préciser son destinataire.

à l’intention de = pour (ex : organiser une fête à l’intention de quelqu’un).

 

à nouveau et de nouveau

Ex : J’ai raté ce gâteau, je vais le faire…

de nouveau = cela signifie « de la même façon », donc il sera encore raté.

à nouveau = cela signifie « d’une nouvelle façon », donc il a plus de chance d’être réussi.

Truc mnémotechnique : « à nouveau = à ta façon ».

 

acceptation et acception

acceptation = fait d’accepter.

acception = signification.

 

acquis et acquit

acquis = d’acquérir : bien mal acquis ne profite jamais.

acquit = action d’acquitter : par acquit de conscience.

 

ajustage et ajustement

ajustage = action d’ajuster les pièces d’une machine.

ajustement = action d’ajuster, adaptation.

 

amène et à même de

amène = adjectif, signifiant agréable, avenant,

à même de = locution, signifiant capable de…

 

anoblir et ennoblir

anoblir =  c’est accorder un titre de noblesse,

ennoblir = c’est donner de la noblesse, élever moralement.

 

appas et appât

appas = attraits, charmes d’une femme (toujours au pluriel).

appât = pâture utilisée pour la pêche.

 

au temps et autant

au temps pour moi  = se dit quand on admet son erreur et la nécessité de reprendre et reconsidérer les choses.

autant pour = marque un rapport d’égalité dans une comparaison: il en ferait autant pour moi…

 

auspice et hospice

auspice = augure, présage, signe : sous les meilleurs auspices.

hospice = asile, orphelinat, hôpital.

 

bailler, bâiller et bayer

bailler, c’est faire croire à quelqu’un ce qui n’est pas

bâiller, c’est quand on est fatigué, la bouche grande ouverte…

bayer, c’est rêvasser : bayer aux corneilles.

 

balade et ballade

balade = promenade.

ballade = poème (penser aux paroles d’une chanson qui s’envolent… donc deux « L »).

 

bimensuel et bimestriel

bimensuel, elle = qui a lieu deux fois par mois,

bimestriel, elle = qui a lieu tous les deux mois.

 

ceci et cela

ceci = annonce ce qui va être dit.

cela = fait référence à ce qui vient d’être dit. On emploiera « cela dit », et non « ceci dit ».

voir aussi voici et voilà.

 

celui-ci et celui-là

Dans une phrase où deux éléments sont cités,

celui-ci renvoie au dernier nommé (le plus proche),

celui-là au premier nommé (le plus éloigné).

Ex : J’ai l’intention d’acheter un manteau et un vélo ; je monterai celui-ci et porterai celui-là.

 

censé et sensé

censé = supposé (toujours suivi d’un infinitif).

sensé = qui a du bon sens (contraire d’insensé).

 

conjecture et conjoncture

conjecture = supposition,

conjoncture = concours de circonstances.

 

de concert et de conserve

de concert : de façon concertée, pas nécessairement identique.

de conserve : ensemble, agissant de manière identique (comme deux navires conservant le même cap)

 

de suite et tout de suite

de suite = à la suite, à la file,

tout de suite = sur-le-champ.

 

détoner et détonner

détoner = exploser,

détonner = sortir du ton (musique) ; contraster, choquer (figuré).

 

deuxième et second

deuxième = s’emploie lorsque l’énumération peut aller au-delà de deux,

second = s’emploie lorsque l’énumération s’arrête à deux (ex: la seconde guerre mondiale).

 

en cas et en-cas

un en-cas est un casse-croûte préparé en cas de besoin.

 

en train et entrain

en train = ce qui est en cours d’exécution,

entrain = vivacité, enthousiasme.

Ex : Il est en train de faire la vaisselle, mais sans entrain.

 

fond et fonds

fond = partie la plus profonde, la plus retirée ; partie essentielle (avoir un bon fond).

fonds = capital exploitable, commerce, sol, ensemble de ressources personnelles.

 

mettre à jour et mettre au jour

mettre à jour = apporter à un écrit des modifications rendues nécessaires par l’évolution des sujets traités ; actualiser.

mettre au jour = sortir de terre un objet qui y était enfoui ; découvrir.

 

par contre et en revanche

L’expression par contre est à éviter (elle est la juxtaposition de deux mots « par » et « contre » dont les sens sont incompatibles) et sera avantageusement remplacée par en revanche.

 

prémices et prémisse

prémices = premières manifestations, commencement (toujours au pluriel),

prémisse = fait ou proposition d’où découle une conséquence.

 

rabattre et rebattre

rabattre = refermer, replier (ex : rabattre le capot d’une voiture).

rebattre = répéter à satiété (ex : rebattre les oreilles).

 

repaire et repère

repaire = refuge, abris, tanière.

repère = marque (ex : points de repère).

 

saynète : courte comédie, petite scène jouée au théâtre.

 

suggestion et sujétion

suggestion = conseil, idée proposée.

sujétion = contrainte, dépendance.

 

sur et sûr

sur,e = aigre. Une pomme sure

sûr,e = assuré, sans danger, de confiance. Un ami sûr.

 

voici et voilà

voici indique ce que l’on va dire (annonce),

voilà indique ce que l’on vient de dire (résume).

 

voir et voire

voir = percevoir avec les yeux, regarder

voire = et même. Ex : J’ai attendu des mois, voire des années.

 

Intéressant, non ? Notre belle langue française n’est vraiment pas facile.

Published by ANDRE - CULTURE, HISTOIRE, LITTERATURE

commentaires

BIEN LE BONJOUR D'ANDRE

BIEN LE BONJOUR D'ANDRE

"un retraité qui prend le temps d'écouter et d'analyser tout ce qui fait notre quotidien... qui prend aussi le temps d'écrire... qui adore chiner... et qui adore les gravures anciennes... Un retraité qui aime vous transmettre ce qu'il aime, au hasard de ses souvenirs et de ses découvertes. "

Pages

Articles récents

Hébergé par Overblog