Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LES LOIS DE LA GRAVITE / THEATRE HEBERTOT / PARIS / ACTUALITES

Hier, en avant-première au Theâtre Hebertot, j'ai eu le plaisir de voir la nouvelle pièce tirée du roman de Jean Teulé, Les lois de la gravité.

La pièce nous fait sourire par le réalisme des scènes décrites dans un vieux bureau de commissariat, mais au final on se sent légèrement déprimé par la vie désespérante des héros de cette aventure.

C'est une très belle réalisation interprétée avec beaucoup d'émotion par les trois comédiens.

THEATRE HEBERTOT. BOULEVARD DES BATIGNOLES
THEATRE HEBERTOT. BOULEVARD DES BATIGNOLES

THEATRE HEBERTOT. BOULEVARD DES BATIGNOLES

DOMINIQUE PINON

DOMINIQUE PINON

  Les Lois de la Gravité
de Jean Teulé, adaptée par Marc Brunet, Mise en scène d'Anne Bourgeois
 
 
A partir du 5 février 2015
 
Avec Dominique Pinon, Florence Loiret Caille et Pierre Forest
 
Les Lois de la Gravité, de Jean Teulé, grand écrivain français, adapté par Marc Brunet et mis en scène par Anne Bourgeois, unit un acteur exceptionnel, Dominique Pinon (Delicatessen, La Cité des enfants perdus, Le Fabuleux Destin d'Amélie Poulain, Roman de Gare, Dikkenek, entre autres, au cinéma; Le Roi Lear, Richard III, L’Ouest solitaire, La Folle de Chaillot, Inconnu à cette adresse, entre autres, au théâtre), Florence Loiret Caille (Sans Arme ni haine ni violence, Parlez-moi de la pluie, Je l’aimais, La Petite Chambre, entre autres, au cinéma; Roberto Zucco, La Promise, Laissez-moi seule, au théâtre) et Pierre Forest (La Confession d’Abraham, L’Amour à 3, Le Roi se meurt), au sein d'un commissariat.
 
Un trésor d'humanité et d'humour « car tout ce qu'elle avoue ne sera pas forcément retenu contre elle », une merveille !
Vendredi, 21 heures, dans le commissariat d'une petite ville portuaire.
 
Un policier fatigué, à la sensibilité aussi triviale que poétique, reçoit la visite d'une jeune femme qui, rongée par la culpabilité et la nécessité de payer pour sa faute, vient se dénoncer pour le meurtre de son mari, dix ans plus tôt.
 
Mais le temps passe et dans quelques heures, le délai légal pour se constituer prisonnière sera dépassé.
 
 
Cette âme pure, victime de violences conjugales, se retrouve aux prises avec un officier convaincu qu'il doit la protéger d'elle-même. Un face à face poignant et désopilant entre deux êtres brisés, décalés, magnifiques.
 
 
Durée : 1h20
 
 
 
SALLE DU THEATRE EN MINIATURE

SALLE DU THEATRE EN MINIATURE

Published by ANDRE - THEATRE, CULTURE, LITTERATURE

commentaires

BIEN LE BONJOUR D'ANDRE

BIEN LE BONJOUR D'ANDRE

"un retraité qui prend le temps d'écouter et d'analyser tout ce qui fait notre quotidien... qui prend aussi le temps d'écrire... qui adore chiner... et qui adore les gravures anciennes... Un retraité qui aime vous transmettre ce qu'il aime, au hasard de ses souvenirs et de ses découvertes. "

Pages

Articles récents

Hébergé par Overblog