Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
NESTOR BURMA D'APRES LA BD DE TARDI

NESTOR BURMA D'APRES LA BD DE TARDI

LEO MALET

LEO MALET

Photo : DR

Résilient et brillant. Ainsi fut Léo Malet (1909-1996), écrivain célébré pour ses romans noirs et la création de Nestor Burma, le privé « qui met le mystère knock-out ». Son parcours le fit nègre, chansonnier ou laveur de bouteilles chez Félix Potin, avant de se voir reconnu comme écrivain. Orphelin, le jeune Montpelliérain « monte » à Paris, où il se fait emprisonner pour vagabondage. A 16 ans, il découvre l'anarchisme quasiment par hasard. « En achetant le journal Le Libertaire, je me suis aperçu que j'étais le Jourdain de l'anarchisme, que les idées exposées étaient naturellement les miennes. » Passant rue Médicis devant les éditions José Corti - alors qu'il livrait un bidet ! -, Léo s'enflamme pour le surréalisme et envoie ses poèmes à André Breton, qui l'adoubera très rapidement.

Pour le romancier Patrick Pécherot, Malet possède un style particulier : « Il est c­apable d'utiliser l'imparfait du subjonctif et de le dynamiter tout de suite après avec une expression populaire. » Une écriture classique un rien gou­ailleuse, qui raconte diablement bien Paris. Notamment, par exemple, la rue Watt, dans le 13e arrondissement - à la fois « couverte, ouverte, déserte », comme le chantait Boris Vian. Vivant (on se balade dans la capitale sur les traces de son sujet), le portrait n'évite pas les aspects déplaisants de l'auteur des Nouveaux Mystères de Paris ou de 120, rue de la Gare. Léo Malet estimait être « un raciste de banlieue ouvrière », épidermiquement hostile aux Algériens. Une position indéfendable, que contextualise son biographe Cédric Pérolini (1) : « Il se surveillait lui-même, évitait de manifester son racisme dans les milieux anarchistes, et se modérait sous l'Occupation, même quand le discours sur les étrangers se faisait plus dur. C'est à la Libération qu'il a ouvert les vannes, en publiant des textes virulents. » Sombre et talentueux, Léo Malet reste insaisissable.

FIGURINE EN RESINE INSPIREE DE LA BANDE DESSINEE DE TARDI
FIGURINE EN RESINE INSPIREE DE LA BANDE DESSINEE DE TARDI

FIGURINE EN RESINE INSPIREE DE LA BANDE DESSINEE DE TARDI

PASSION FIGURINES ET MINIATURES / LOISIRS CREATIFS / N°20 / NESTOR BURMA

Published by ANDRE

commentaires

BIEN LE BONJOUR D'ANDRE

BIEN LE BONJOUR D'ANDRE

"un retraité qui prend le temps d'écouter et d'analyser tout ce qui fait notre quotidien... qui prend aussi le temps d'écrire... qui adore chiner... et qui adore les gravures anciennes... Un retraité qui aime vous transmettre ce qu'il aime, au hasard de ses souvenirs et de ses découvertes. "

Pages

Articles récents

Hébergé par Overblog